Les Intervalles.

LES INTERVALLES.

On appelle intervalle l’écart entre deux notes distinctes. Cet écart se mesure en « tons » 

Un intervalle est dit mélodique quand les deux notes sont jouées l’une après l’autre. 

Un intervalle est dit harmonique quand les deux notes sont jouées simultanément. 

Une gamme est dite diatonique quand elle est composée de notes distantes de 1 ton et/ou ½ ton.

 

Dans l’harmonie occidentale on part de la gamme diatonique majeure :

 

Les notes ou degrés de la gamme diatonique majeure sont nommés ainsi :

1. la tonique

2. la sus-tonique

3. la médiante

4. la sous-dominante

5. la dominante

6. la sus-dominante

7. la sensible

Les intervalles entre les différentes notes de cette gamme sont :

Unisson                =    0 tons
2de majeure         =    1 ton
3ce majeure         =    2 tons
4te parfaite          =    2 tons et demi
5te parfaite          =    3 tons et demi
6te majeure         =    4 tons et demi
7ème majeure      =    5 tons et demi

On appelle intervalles diatoniques, ceux que forme la tonique avec chacun des degrés de la gamme.

On distingue deux notes qui sont les plus importantes de la gamme : La tonique Do et la dominante Sol. On remarquera que la dominante se trouve une quinte juste au-dessus de la tonique.

On peut joindre à ces deux notes la sous dominante Fa, qui se trouve quant à elle une quinte juste au-dessous de la tonique. Ces notes forment à elles trois la charpente de la gamme.

On qualifiera  de parfaits les intervalles formés par ces trois notes avec la tonique, et de majeurs les intervalles formés par les quatre autres degrés de la gamme avec la tonique.

Il nous reste cinq autres possibilités d’intervalles car une octave est formée de douze demi-tons. On les qualifiera de min (mineur) par rapport aux intervalles majeurs et de dim (diminué) ou aug (augmenté) par rapport aux intervalles parfaits.

  

Il nous reste à évoquer les intervalles enharmoniques, qui font appel à la notion de dim pour un intervalle mineur auquel on enlève ½ ton, et inversement de aug pour un intervalle majeur auquel on rajoute ½ ton.

Deux notes sont dites enharmoniques quand elles sont les mêmes mais ne portent pas le même nom.

On dit par exemple que SOL# est enharmonique de Lab. Par extention, on qualifiera donc d’enharmoniques deux intervalles ayant le même nombre de tons mais ne portant pas le même nom.

Exemples :  2de aug enharmonique de 3ce min ou 5te aug enharmonique de 6te min.

 

NOTION DE CONSONNANCE ET DE DISSONNANCE.

 

Plus généralement, nous parlerons ici de tension (dissonance) et de résolution (consonance).

On peut classer les intervalles selon cinq catégories :

1. Tension : 2de min, 7me Maj.

2. Tension partielle : 2de Maj, 7me min.

3. Sans effet : Triton. Neutre car au centre de l’octave. (triton = 6 demi-tons ; octave = 12 demi-tons).

4. Résolution partielle : 3ce (min et Maj), 6te (min et Maj).

5. Résolution complète : unisson, 4te parfaite, 5te parfaite , 8ve parfaite.

 

Nous noterons ici qu’un intervalle a le même rôle que son inverse dans le mécanisme tension-résolution.

Le triton étant l’inverse de lui même se retrouve seul dans le rôle de l’intervalle neutre.

L’inverse d’un intervalle donné est l’intervalle qui ajouté à celui-ci forme un intervalle de 6 tons ou 12 demi-tons, soit une octave.

Ex : L’intervalle de 2de min est l’inverse de l’intervalle de 7 Maj,

ou l’intervalle de 3ce min est l’inverse de l’intervalle de 6te Maj.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site